COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI
COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI

COUTEAU KIRIDASHI JAPONAIS - LAME BLUE PAPER STEEL - NIWAKI

€99,00 EUR Soldes Économisez
4

Le kiridashi est un couteau traditionnel japonais, entièrement réalisé à la main, depuis la forge de la lame jusqu’au tressage du manche en rotin de glycine.

Ultra-tranchante, la lame est en « Aogami », ou « Blue Paper Steel », un acier au carbone très haut de gamme. 

C’est un couteau polyvalent, traditionnellement utilisé pour:

  • Le travail du bois (sculpture, ébénisterie)
  • Au jardin pour la greffe ou pour toute coupe nette et précise
  • En cuisine pour la sculpture décorative des fruits et légumes, ou lever certains filets de poisson
  • En papeterie, comme cutter ou pour la taille des crayons et autres mines.

Vendu avec un étui en cuir.

Fabriqué artisanalement au Japon.

  • Poids : 55g (100g avec étui cuir)
  • Longueur totale : 186 mm 
  • Largeur : 26 mm au plus large
  • Longueur de coupe : 60 mm
  • Epaisseur de lame: 2 mm
  • Manche : Rotin de Glycine tressé
  • Acier : Aogami - Blue Paper Steel
  • Fabriqué à la main au Japon

Manipulez vos couteaux japonais avec précaution, les lames en aciers  très durs sont sensibles aux chocs, ne les utilisez pas sur des surfaces dures et ne les mettez pas au lave-vaisselle.

Le Blue Paper Steel a une forte densité de carbone, attention à l’oxydation, une patine naturelle se formera sur la lame.

  • Lavage à la main 
  • Évitez de laisser tremper le manche ou la lame
  • Bien sécher
  • Stocker individuellement
  • Essuyez la lame avec de l'huile de camélia si vous ne l'utilisez pas régulièrement
  • Affûter régulièrement, avec un grain minimum de 1000# pour ne pas abimer le fil.

L’acier Aogami ou acier blue paper steel est un acier japonais haut de gamme, très pur, extrait de sable de rivières riche en fer.

Son nom vient en réalité de l'emballage en papier bleu dans lequel il est livré par le fabricant Hitachi. 

Sa forte teneur en carbone permet:

  • Une lame extrêmement dure pour un Tranchant rasoir (HRC compris entre 62 et 65),
  • Un Tranchant durable, et donc une fréquence d’aiguisage réduite,
  • Une Facilité d’affûtage à la pierre à aiguiser, grâce à la faible teneur en chrome.

Après avoir étudié la sculpture à Londres, Jake Hobson est allé au Japon enquêter sur la relation des Japonais avec la nature et l'environnement qui les entoure. 

Jake a découvert que les jardins japonais ne ressemblaient pas seulement à des jardins. C'étaient des montagnes, des rivières, des rochers, des arbres et des chutes d'eau. C'était tout ce qu’il aimait, ces jardins racontaient des histoires et faisaient référence à de vrais paysages au Japon.

Niwaki signifie littéralement « arbre de jardin », c’est l’art de la taille des arbres, bien différent de celui du Bonsaï, car on n'ampute pas les racines. Mais le Niwaki, c’est bien plus que ça. Cela implique une philosophie, celle du paysage, de la re-création de microcosmes uniques, la vision d’un homme et de son lien, sa compréhension, son apprentissage de la nature. 

Mais tout cela était possible grâce à l’utilisation d’outils partageant la même philosophie, créés lentement, simplement, à la main, par des maîtres forgerons locaux aux savoir-faire exceptionnels.

Pour Jake Hobson, tout outil comporte trois éléments cruciaux : 

  • un bon matériau, principalement l’acier au carbone de haute qualité
  • une bonne conception, généralement aussi simple que possible 
  • un bon savoir-faire, transmis de génération en génération.

Les outils japonais ne lésinent sur aucun de ces éléments : On ressent la qualité du travail artisanal dès qu’on les a en main, ils font simplement et parfaitement le travail pour lequel ils sont conçus, et ils durent, tenant leur tranchant longtemps, en récompensant l'utilisateur par des années, des décennies, et même des vies de plaisir.